Découvrez la règle des “trois minutes” qu’une psychologue recommande aux parents pour une meilleure communication avec leurs enfants


SUITE: Combien de temps passons-nous avec nos enfants en rentrant du travail ? Du point de vue technique, nous avons besoin d’environ 30 minutes pour leur préparer à manger, environ 15 minutes pour leur lire un livre et un petit moment pour les mettre au lit et leur faire un bisou.

Mais, selon les spécialistes, parmi toutes ces périodes, il y a trois minutes qui peuvent s’avérer les plus importantes de la journée pour l’enfant. Une psychologue et directrice d’un centre dédié au travail avec les enfants nous a parlé de la règle des “trois minutes” qui, selon elle, peut permettre de créer une relation de confiance avec nos enfants, et cela, même lorsqu’ils traversent l’adolescence.

Pourquoi est-ce nécessaire ?

Selon la psychologue, au cours des premières minutes de retrouvailles avec ton enfant, ce dernier évacue pratiquement toutes les informations qui sont enregistrées dans sa mémoire.

Les conséquences de ne pas appliquer cette règle des “trois minutes” peuvent varier en fonction du caractère de l’enfant :

Un enfant qui n’a pas l’occasion de raconter à ses parents tout ce qui s’est passé quand il les retrouve gardera pour lui les détails les plus importants. Petit à petit, certains faits ne lui sembleront pas assez importants pour être racontés, et certains moments seront complètement oubliés. Les parents courent alors le risque de passer à côté de beaucoup de choses se passant dans la vie de leur enfant.
Un autre enfant parlera toute la soirée, entrant dans les moindres détails et se souvenant de nouvelles choses au fur et à mesure de son monologue. Les parents de cet enfant risquent aussi de passer à côté de beaucoup de choses, car ce que raconte l’enfant peut facilement devenir comme un bruit de fond.


Quelle est ta réaction?

WOW WOW
0
WOW
LOVE LOVE
1
LOVE
LOL LOL
0
LOL
GRRR GRRR
0
GRRR

Découvrez la règle des “trois minutes” qu’une psychologue recommande aux parents pour une meilleure communication avec leurs enfants

2 / 3Suivant